Fons La Revista Blanca. Federica Montseny i la dona nova (1923-1931)

978-84-95916-80-8

Nouveau

Fons La Revista Blanca. Federica Montseny i la dona nova (1923-1931)

Plus de détails

In Stock

19,00 €

En savoir plus

2007, 170 pp.

Federica Montseny (Madrid, 1905-Toulouse, 1994) á été la première femme responsible d'un ministère à l'État espagnol. Elle a dédié sa vie uniquement à la militance anarchiste, où ses parents ont aussi été remarquables, Soledad Gustavo et Federico urales. Elle a débuté dans la publicité de militance en 1923 et au long de sa vie elle a publié dans La Revista Balnca, El Luchador, Solidaridad Obrera et d'autres chefs de la presse anarquiste. Elle a aussi écrit de nombreux romans que sa famille a publié, spécialment chez « La Novela Ideal » et « La Novela Libre », deux collections prolifiques de récits courts. Pendant la Séconde Républiquem, elle a montré son attitude par rapport au régime républicain, en défense de l'insurrectionalisme anarquiste et contre Peiró ou Pestaña, les anarco-sndicalistes qui avaient signé à la tête du Manifiesto de los Treinta. L'été 1936 elle s'est adhéré au Comité Peninsular de la FAI et en novembre elle s'est mis en cahrge du ministère de la Santé et l'Assistance Sociale du gouvernement de largo Caballero, laquelle elle a quitté aprés les Faits de Mayo en 1937. Elle s'est exile avec sa famille en janvier 1939 et, après plusieus séjours dans le territoire français, ell s'est établíee à Toulous. Jusqu'à la fin de sa vie elle a été une dirigeante et divulgatrice évidente du CNT-MLE de France. Federica Montseny est rentrée à Barcelone après la mort du général Franco, mais elle ne s'y est jamais établie définitivement.

Opinions

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Escriviu una valoració

Fons La Revista Blanca. Federica Montseny i la dona nova (1923-1931)

Fons La Revista Blanca. Federica Montseny i la dona nova (1923-1931)

Fons La Revista Blanca. Federica Montseny i la dona nova (1923-1931)